La Cyclo 2009

Du 21/06/2009 au 26/06/2009

JE VOUS COMMUNIQUE LES DATES DE LA PROCHAINE CYCLO 2010 DE THONON A MENTON QUI SE DEROULERA :

DU DIMANCHE 20 JUIN (jour de la fête des pères) AU VENDREDI 25 JUIN 2010

BONJOUR

Ce fut une cyclo des grandes Alpes comme on aimerait qu'elle se déroule chaque année, avec du beau temps, parfois du vent dans les vallées, parfois du froid dans les descentes, notamment celle du col de Vars ou ils étaient tous frigorifiés, il est vrai que l'heure fort matinale à laquelle les cyclos sont passés au col autour de 8h30 pour les premiers à cause de la fermeture de la route vers St Paul sur Ubaye, n'arrangeait rien.mais tout cela se passait dans la joie de découvrir pour certains, un sens différent, et le bonheur de pouvoir rouler à son rythme, sans chrono, sans pression, on prend son temps et chacun roule à sa vitesse.

 

RESUME DES 6 ETAPES DE LA CYCLO 2009 SUR LA ROUTE DES GRANDES ALPES

 

 

 

Après un pot d'accueil bien sympathique servi le samedi après midi devant le palais de l'Europe à Menton; Ils sont donc partis 25 ce dimanche 21 juin de l'auberge de Menton pour une première étape longue d"un peu plus de 100 km à cause de la variante du col de Turini, en effet la route est barrée à partir de Sospel, il faut donc prendre une variante dés le col de Castillon qui vous fait passer par le col de Braus, le col de l'ablé, puis le col de l'orme avant de rejoindre la route des grandes Alpes au col de Turini, descendre ensuite sur St Martin de Vésubie ou se déroulait un véritable drame de la course en montagne pour les derniers participants du grand raid du Mercantour, 3 coureurs ne sont jamais rentrés chez eux puisqu'ils ont dévissé sur un passage enneigé et se sont retrouvés une quinzaine de mètres plus bas dans n état comateux, ils sont morts de froid et d'épuisement.

Nous partageons la grande peine de la famille, et nous sommes aussi  de tout coeur avec les organisateurs qui doivent vivre des moments très difficiles; courage Thierry et son association Apaches, serrons nous les coudes nous tous organisateurs.

Les cyclos passent donc à St Martin de Vésubie sans se douter de la trajédie qui se déroule juste au dessus de leur tête, ils escaladeront le col St Martin avant de s'offrir une magnifique descente sur St Sauveur sur Tinée ou se déroule l'arrivée de cette 1ére étape

110 km pour un dénivelé de 2850m, bravo les gars, ce fut une belle mise en route

Hôtel et gîte pour l'hébergement

Magnifique réception à 17h30 devant la mairie, puis pour certains petite visite du village

MERCI aux élus de nous avoir si bien reçu, nous garderons un excellent souvenir de cette sympathique réception

Excellente nuit pour tous avant de rattaquer dés 7h30 pour les plus matinaux la 2éme étape qui les mènera jusqu'à Jausiers.

Ils ont tous bien aimé le col de la Couillole, régulier sur ses 16 km et ses 1180m de dénivelé positif, petite descente et remontée sur Valberg, puis belle descente jusqu'à Guillaumes(800m) avant  d'affronter un gros morceau  : le col de la Cayolle avec ses 32 km et 1513m de dénivelé, beaucoup l'ont trouvé difficile, mais tous l'ont trouvé magnifique, on peut sans hésiter le classer dans les grands cols Alpins; pendant que certains grimpaient doucement la Cayolle, François et Stéphane ont préféré faire une "petite variante" en escaladant le col des Champs depuis St Martin d'Entraunes, ils l'on trouvé très dur, ils sont redescendu ensuite sur Colmars pour remonter le col d'Allos et rejoindre la route des Alpes à Barcelonnette, chapeau les gars.

Ce jour là on en n'était pas au bout de nos surprises, en effet il était prévu sur le papier l'option Bonette pour ceux qui avaient encore un peu de motivation pour escalader les 20 km depuis le gîte les Buissons, finalement c'est notre féminine qui fut la seule à grimper sur la route du col de Restefond, c'est vrai que le vent annoncé sur les cimes n'encourageait guère à repartir vers les sommets, mais Catherine l'a fait...chapeau et bravo à notre super féminine, elle est vraiment phénoménale...

Le gîte d'accueil est sympa, nous sommes un peu chez nous, les kinés s'installent dehors, il fait beau et tout le monde semble prêt à affronter les grands noms des cols Alpins à venir

Etape de 120km pour 3250m de dénivelé en restant sur la route des grandes ALPES.

 

3éme étape de Jausiers à Serre Chevalier

Le réveil est matinal, il faut partir tôt et passer à l'entrée de St Paul sur Ubaye avant la fermeture de la route à 7h30, ouf tout le monde est passé, ils peuvent donc attaquer tranquillement la montée du col de Vars et ses 8 km depuis St Paul à 8% de moyenne.

La belle descente du col de Vars s'avère très froide, heureusement un bon ravito à la sortie de Guillestre va les requinquer, et c'est reparti en direction du col de l'Izoard, la marche d'approche est assez longue pour arriver au pied et surtout à Arvieux ou vont commencer les vraies difficultés de ce célèbre col de l'Izoard, très dur les 3 km entre Arvieux et Brunissard, tout droit avec une route sans virage qui ne cesse de monter, puis c'est l'entrée dans la forêt, la pente est toujours de 8% mais les épingles rendent l'escalade moins difficile et plus agréable, passage dans la casse déserte avec même une petite descente, puis les 3 derniers Km qui vont les mener jusqu'au col, arrêt obligatoire, photos devant la stèle, beaucoup de motards et beaucoup de cyclistes bien sûr, descente rapide sur Cervières, plus douce ensuite jusqu'à Briançon avant de rattaquer les 15 derniers km qui remontent en pente douce jusqu'à Monêtier les Bains

Etape de 112 km pour 2650m de dénivelé positif 

Nos 25 cyclos ont parcouru la moitié du parcours, mais il reste la grande étape Alpestre ou Alpine(barrer la mention inutile) un vaste débat s'instaure au centre UCPA de Val D'Isère  sur le sujet, faut-il parler d'étape Alpestre ou Alpine...

Nous attendons vos réponses

Il EST 7H CE MERCREDI MATIN, le soleil se lève sur le gîte du Flourou àMonêtier les Bains, le premier groupe fort de 10 cyclos environ s'élance sur la route du Lautaret, les derniers partiront une heure plus tard, montée assez rapide pour tout le monde jusqu'au col du Lautaret, puis les choses sérieuses vont commencer avec les premières pentes du Galibier, 7,5km pour 600m de dénivelé positif, nos 25 cyclos progressent bien sur les 6,5 premiers km, les conditions sont parfaites et la vue sur le massif des Ecrins est superbe, passage devant le souvenir Henri Desgranges, on évite bien sûr le tunnel et on  se motive pour ce fameux dernier km redoutable, mais c'est le dernier et donc dans un ultime effort, ils le passeront pour faire un petit arrêt au sommet et très vite basculer dans la descente sur la Maurienne; Le col du Galibier est maintenant derrière eux, il laissera un excellent souvenir d'un col plus facile sur le versant sud et très agréable à monter le matin de bonne heure, 17 km de descente pour arriver à Valloire, remonter les 4 km en pente douce du Télégraphe puis se régaler dans les 11 km de descente jusqu'à St Michel de Maurienne, de la il va falloir faire les 60 km de cette vallée de la Haute Maurienne jusqu'à Bonneval au pied du col de l'Iseran, heureusement le vent est favorable, ravitaillement à Bramans, l'escalade du col de la Madeleine juste aprés Lanslevillard, laissera quelques traces dans les organismes, la rampe est dure sur les 2 premiers km, heureusement qu'il est court, mais il ne faut surtout pas le négliger.

A Bonneval, c'est le col de l'Iseran qui se présente avec ses 14 km difficiles, trés sauvage, très beau aussi, plus dur sur ce versant sud, les cyclos prendront leur temps pour l'apprécier ce col grandiose, sans doute le passage le plus difficile de cette cyclo 2009, ils ont 120 km dans les pattes...et il faut gravir l'Iseran pour mériter son diplôme...

Nous sommes tous attendus au centre U.C.P.A de Val d'Isère pour fêter cette grande étape avec une magnifique collation offerte par l'office de tourisme et préparée par le personnel de cuisine de l'U.C.P.A, c'était vraiment génial et très chaleureux.

Un grand MERCI à Val d'Isère, nous reviendrons.

Etape de 147km pour 3460m de dénivelé positif.

Les 2 dernières étapes sont plus faciles dans le sens Sud-Nord,

La 5éme étape mène les cyclos de Val d'Isère à N.D de Bellecombe, 30 km de descente jusqu'à Bourg Saint Maurice puis les 18 km pour 1150m de dénivelé du col du Cormet de Roselend, il fait toujours beau, et les cyclos cotoient les fameuses vaches du Beaufortain jusqu'à l'arrivée de l'autre coté du col des Saisies

Etape de 102km pour 2250m de dénivelé positif.

Nous logeons tous à l'hôtel du Mont Charvin, l'office du tourisme nous offre le reblochon arrosé d un jus d'orange parfumé à la Chartreuse, on se régale, privé de Beaufort cette année, on se rattrape sur le reblochon des Aravis, nous en sommes tous ravis... 

Pour certains cette étape ne suffisait pas, ils sont donc partis escalader le col du Joly qui culmine à 1950m, en prenant la route d' Hauteluce juste avant l'entrée dans Beaufort

La formule très souple de cette cyclo de la route des grandes Alpes permet aux plus costauds et aussi à ceux qui le désirent de rajouter quelques cols supplémentaires à un palmarés déja bien garni, et tout cela se déroule en parfaite harmonie avec l'organisation.

Une bonne nuit de sommeil et c'est reparti pour la 6éme et dernière étape de N.D de Bellecombe à Thonon les Bains, Marc notre ami Belge part le premier bien avant tout le monde, il veut escalader le fameux col de Joux Plane au dessus de Samoëns en Haute Savoie, il fait la course en tête, passe la Colombiére avant le ravitaillement, heureusement il prend le temps de s'arrêter à Cluses pour acheter des bananes, il repart pour Joux Plane et arrivera à Thonon les Bains en pleine forme, pour certains plus on roule, mieux on se porte...

Pendant ce temps là, les autres partent pour les 3 km de descente jusqu'à Flumet, et c'est la grimpette du col des Aravis, 12 km pour 600m de dénivelé, magnifique petit col qui finit au milieu des pâturages, descente facile jusqu'à La Clusaz, puis St Jean de Sixt, direction Le Grand Bornand puis remontée sur le Chinaillon ou tout le monde se retrouve pour grimper avec départ groupé, la dernière grosse difficulté de cette cyclo: le col de la Colombiére, il reste 4 km qui seront grimpés à une allure vertigineuse pour les plus rapides, en effet ces derniers mettront moins de 20 minutes pour arriver au col et gravir les pentes à plus de 8% de moyenne à plus de 15km/h

Chapeau les gars...

Tout le monde semble satisfait de ce petit et unique chrono de 4km, on ne perd pas de temps au sommet, pour la 1ére fois le ciel est sombre et l'orage gronde, la traversée de Cluses se passe bien, il faut suivre Cluses centre ville et retouver la route des grandes Alpes en direction de Thonon les Bains, une dernière montée jusqu'à la station des Gets à 1150m puis c'est une longue descente jusqu'aux bords du Lac Léman avec une magnifique arrivée devant le port de Thonon, merci à l'office de tourisme d'avoir balisé les derniers km et d'avoir su nous accueillir d'une façon remarquable sur la grande esplanade qui borde le lac.

Etape de 115km pour 2000m+

L'association de la grande traversée des ALPES à remis le diplôme à tous les participants, ils l'ont fait cette fameuse route des grandes Alpes, ils l'ont beaucoup aimé dans ce sens là, ils reviendront pour beaucoup d'entre eux, c'est certain.

Nous avons vécu un moment très fort lors de cette arrivée à Thonon les Bains et nous aurions voulu que ce moment dure encore longtemps, mais il fallait respecter les impèratifs horaires, et nous sommes tous repartis sur Vienne sauf Michel qui est resté sur Thonon les Bains avec sa Cathy venu spécialement l'accueillir.

MERCI A TOUS LES OFFICES DE TOURISME DES VILLES ETAPES

MERCI A LA MAIRIE DE ST SAUVEUR SUR TINEE

MERCI A LA GRANDE TRAVERSEE DES ALPES

UNE MAGNIFIQUE CYCLO 2009

 

Philippe Delachenal

 


 TEMOIGNAGE SUR LA ROUTE DES GRANDES ALPES 2009

 

Bonjour à tous,

 

Que rajouter aux nombreux témoignages qui traduisent la semaine formidable que nous avons tous passée ensemble ? Merci à Philippe et à son staff, dont la passion, la simplicité, l’humour et le professionnalisme ont permis de faire de cette semaine un  moment inoubliable, sportivement mais également et surtout humainement. Nous étions tous à la fois tellement différents et tellement proches.  J’ai beaucoup d’admiration et de respect pour l’ensemble des participants et je suis extrêmement fier d’avoir fait partie de cette équipe. Les routes du Nord m’ont paru bien fades à mon retour.  Je reviendrai certainement sur cette cyclo et j’espère y retrouver bon  nombre d’entre vous. Un merci tout particulier à Michel dont la bonne humeur et la joie de vivre faisaient plaisir à voir. Je suis également très heureux d’avoir pu partager cette aventure avec mon beauf (Laurent) qui malgré le peu de kilométrages au compteur (700) a relevé ce défi. Chapeau !

 

A bientôt et n’hésitez pas à me contacter si un stage « pavés + vent » vous tente.

 

Amicalement

 

Frédéric



-----------------------------


mounier catherine

Bonjour Philippe,
 
Juste un petit mail afin de te remercier une  nouvelle fois pour cette fantastique semaine cyclo. Personnellement, c'est un peu dur d'atterir après une telle aventure.
Cette semaine a représenté pour moi tout ce que j'aime dans le vélo : DU BEAU ET DU GRAND VELO, un paysage exceptionnel, des cols sauvages et majestueux avec des pourcentages non négligeables. C'est vrai qu'il reste encore de beaux coins à découvrir en France !
Seule représentante de la gente féminine, j'appréhendais un peu cette aventure mais je n'ai pas été déçue. les 24 cyclos masculins ont vraiment été très sympas, l'ambiance très agréable et personne n'a été mis de côté. Cela m'a donné l'envie de participer chaque année à une nouvelle aventure cyclo de ce genre : conviviale, simple et vraie.
Alors, cher Philippe, il ne te reste plus qu'à songer à Thonon-Triest (mais il paraît que la circulation automobile y est infernale, à vérifier !) ou la traversée des Alpes du Sud (j'ai un itinéraire qui à l'air superbe). Et pourquoi pas la Corse !
Bref, les idées ne manquent pas.
A bientôt !
grosses bises à toute l'équipe
Catherine
  
 

----------------------------------------------------------


SALUT PHILIPPE
 
VRAIMENT TRES BIEN TON RESUME ET SUPER ORGANISATION...
J'ESPERE ETRE DE LA PARTIE L ANNEE PROCHAINE DANS LE SENS CONTRAIRE...
BIEN A TOI ET BONNE CONTINUATION DANS TOUS TES EVENEMENTS!!!
NICOLAS VANDERCAM



------------------------------------------------------------


Salut Philippe,
    Je suis là ! Il me faut d'abord lire les commentaires existants avant d'apporter des compléments pertinents.
    En tout cas merci pour cette merveilleuse épreuve. Je compte bien participer aux prochaines éditions.
    Pour 2010, il me sera sûrement difficile de choisir entre Paris-Nice (il semble qu'une 17e édition soit en préparation) et une épreuve de ton cru (traversée des Pyrénées, du Massif central, des Vosges, de l'Himalaya, ... ?).
    Et en tout cas ne touche à rien. C'est parfait comme cela*.
    Amitiés sportives et naturelles
    Christophe

*sauf peut-être la collecte sélective de nos déchets qui se transforment sinon inéluctablement - via ces satanés "centres de valorisation énergétique" alias incinérateurs de déchets ménagers - en de monstrueux déchets toxiques pas bon du tout pour nos biens belles montagnes et leurs habitants. Si il faut choisir entre option collecte sélective ou option maillot personnalisé, j'opte pour la première option. ;-)
Mais je te rassure, sur Paris-Nice point de collecte sélective non plus. Mais j'essaie d'y faire avancer la cause également.


Christophe Vieren

--------------------------------------------------------


philippe,

quelques mots pour qualifier cette cylo.
Un grand moment de sympathie, de convivialité. Une mise en jambe dure sur les premiers cols puis que du bonheur. a refaire...;

a+
Jean michel    d"albi

-------------------------------------------------------


Bonjour à tous
C'est Christian de Haute Savoie .
bon, au risque de me repeter j'ai adoré cette cyclo;l'ambiance ,l'organisation,le parcours le temps.
Ce fut un grand moment de bonheur pour moi.
merci à toi donc Philippe et aussi à Jean Mi qui m'a embarqué dans cette aventure .
je trouve l'idée de Stephane tres interressante pour le parcours Pyrennées.alors Philippe ,
à toi de jouer!
Plus modestement je pense realiser un petit trip de 3 jours dans la Drome provencale fin septembre avec le Ventoux à la clé.avis aux amateurs.
PS j'aimerais avoir les coordonnées de Herman le Magnifique .
a bientot
Christian Bon

------------------------------------------------------------------


Bonsoir à tous,
je vous remercie de votre joie et de votre bonne humeur quotidienne qui ont contribués à ce que cette semaine formidable se déroule dans d'excellentes conditions.
Merci au staff qui a réalisé un sans faute pour la logistique et le bien être de chacun et qui me parait passionné et enthousiaste pour le vélo alors que tous viennent de la course à pieds.
Merci à tous les participants qui quel que soit leur niveau ont fait preuve d'une énorme volonté et d'un courage à toute épreuve qui leur a permis d'atteindre le but fixé non sans douleurs.
Encore merci à tous et bravo.
Espérant rouler de nouveau à vos côtés peut être lors d'une traversée des Pyrénnées (de la mer méditeranée à l'océan atlantique)si philippe se sent prêt à nous concocter ce voyage(j'ai le découpage des étapes si besoin).
Bonne route et à bientôt,

Stéphane Lequien

--------------------------------------------------------------

Bonjour à tous,
 
Quleques mots pour vous donner mes impressions
 
"Promis je reviendrai si la cyclo part de Menton m'étais-je dit à en juin 2008 à l'arrivée de Menton"
plaisir, dépassement de soi, fraternité, autant de sentiments ressentis en 2008  malgré le temps ,la pluie , le froid, les crevaisons à répétition  mais quel beau challenge? quel beau souvenir?
 
Juin 2009 , Vienne  le retour, l'autre sens.
 
rien n'a changé, Philippe est toujours barbu, toujours aussi serein, l'oeil,pétillant.
Robert, toujours aussi discret, toujours aussi consciencieux pour attacher les vélos.
Tiens, des visages connus, le  petit Jean Michel au gros coeur, Christian,Jacques, Marc le flamand,
et les nouveaux, tiens "une gazelle"(coucou Patrick) nous embarquons direction Menton.
Une même passion,le vélo,le goût gratuit de l'éffort ,cette envie de se surpasser (bravo Hermans)
une nouvelle aventure sportive et humaine  allait commencer.
6 jours de pur bonheur,d'authenticité , de joie spontanée, de partage.
6 jours  à pédaler sur ces magnifiques routes des Alpes,sous le soleil, jouant avec les cimes enneigées, entouré de ces odeurs qui vous rendent joyeux  et alerte,autant d'images fortes qui resteront gravées dans nos coeurs et mémoires.  
6 jours où souffrances physiques (légères),doute (jamais) fierté (toujours), joie d'y être, autant de sensations qui ont guidé nos mollets vers Thonon.
6 jours où un groupe d'inconnus est devenu une équipe de copains, et copine ( cathy),où solidarité,camaraderie, complicité ont  jaillit spontanément,
Du fond du coeur, je vous dis merci pour ces moments de vraie vie, merci  pour  ce partage ,  vous avez été  tous magnifiques   et séduisant ( uniquement cathy  )
j'ai pris  plaisir   à vos cotés et suis fier de cette 2 è traversée des Alpes.
je ne sais pas  quel sens est le mieux mais ce que je sais c'est que le plaisir est étroitement dépendant de cette ambiance   et cette année c'était super( 'snif..)
la nostalgie est dans mon coeur mais mes souvenirs nourriront mon énergie pour longtemps.
 
Merci Philou, d'oser encore organiser ce type d'épreuve,merci Robert pour ton dévouement, merci les kinés pour votre soutien morale (les fameuses confidences de la table massage) et surtout merci à vos mains pour le bienfait musculaire, merci toubib pour ton accompagnement  (merci au lapierre de Robert)
 
ps; Marc (le wallon) un regret , c'est la bouteille de côte rotie mais qui,sait....
 
Bonnes vacances à tous et bon vélo,merci aux photographes.
 
Daniel Eveille


-----------------------------------------------------------


Salut les ami(e)s,

Çà y est , avec Cathy nous avons terminé nos vacances et sommes rentrés hier soir de Thonon, après une belle semaine tonique, pour un petit détour par Vienne ou nous avons de la famille.

Lorsque vendredi 26 après la somptueuse réception de l’Office de Tourisme, nous nous sommes séparés (trop vite à mon goût), j’étais content de retrouver ma Cathy mais un peu triste de laisser une équipe sympa avec qui j’ai partagé de grands moments.

J’ai pu en parler de vive voix avec Philippe, il est clair qu’une dernière soirée (avec bière fraîche) entre nous , une dernière séance massage auraient été les bienvenus.

Merci au Big Boss et à son staff pour l’Aventure .

Merci à vous mes compagnons de selle, merci aux " anciens " de la Cyclo (les frères Jacques, Dan et Christian, et notre Raymond_la_Science )

Beaucoup de moments passés avec nos 2 italiens Marco et Alessandro et pas mal de kms aux cotés de Frédéric et de Laurent.

Un clin d’œil à Cathy et Pat pour m’avoir accompagné dans le final des Saisies.

Un grand salut à vous tous et au plaisir de vous revoir un jour pourquoi pas sur la Côte d’Azur.

Ce matin à 7h00, j’étais déjà le cul sur la selle car un Tour de France qui traverse tout le département çà ne se loupe pas ! ! !

A Cathy :

Pour ton nouveau vélo (un LOOK bien sur ! !) je te conseille de te faire offrir par ton homme le 595 de l’équipe COFIDIS, il est superbe (et je n’aime pas LOOK) en rouge et blanc, et avec le groupe CAMPA Record et des roues FULCRUM Racing Speed, il va t’envoyer au 7emme ciel ! ! !

Bonne vacances à ceux qui en ont encore, moi je reprends demain.

Sportivement

Michel Maufroid

 
-----------------------------------------------------------

Bonjour à tous,

 

Que rajouter aux nombreux témoignages qui traduisent la semaine formidable que nous avons tous passée ensemble ? Merci à Philippe et à son staff, dont la passion, la simplicité, l’humour et le professionnalisme ont permis de faire de cette semaine un  moment inoubliable, sportivement mais également et surtout humainement. Nous étions tous à la fois tellement différents et tellement proches.  J’ai beaucoup d’admiration et de respect pour l’ensemble des participants et je suis extrêmement fier d’avoir fait partie de cette équipe. Les routes du Nord m’ont paru bien fades à mon retour.  Je reviendrai certainement sur cette cyclo et j’espère y retrouver bon  nombre d’entre vous. Un merci tout particulier à Michel dont la bonne humeur et la joie de vivre faisaient plaisir à voir. Je suis également très heureux d’avoir pu partager cette aventure avec mon beauf (Laurent) qui malgré le peu de kilométrages au compteur (700) a relevé ce défi. Chapeau !

 

A bientôt et n’hésitez pas à me contacter si un stage « pavés + vent » vous tente.

 

Amicalement

 

Frédéric Naepels

------------------------------------------------------------
 

    En effet, que rajouter ? Si ce n'est de vous faire part de mon envie de revenir pour la même ou une épreuve similaire (Perpignan-Biarritz ?) en espérant y retrouver nombre d'entre-vous. Entre la 17e édition du Paris-Nice qui semble se préparer, et une participation avec la PhiDel's team, ce sera difficile de choisir.

    J'en profite pour réitérer cette invitation faite déjà à certains d'entre-vous au cours de notre aventure : je pars - en compagnie de 4 potes - très prochainement pour une bonne quinzaine de jours de VTT itinérant sur les routes et pistes du Kirghizistan (capitale Bishkek). Si les jambes vous en disent, il y a encore des vols pour vous joindre à nous*.

    Si ce n'est à Bishkek dans 10 jours, je vous dis à l'année prochaine kek part en France et à bicyclette bien sûr.
    En attendant soyez prudent, si nos petites reines savent nous emmener au paradis, elle peuvent également nous conduire rapidement en enfer au contact de ces engins de mort dénommés automobiles.
    Christophe

    *Quelques infos de base : apparemment plus de vol à moins de 900 €. Départ du "raid" de Bishkek : samedi 18 juillet matin. Retour à Bishkek : 4-5 août . Durée : 16 à 17 jours de roulage. Voiture suiveuse pour logistique et bagage. Mais, hélas, pas de toubib, pas de kiné et pas non plus de ravissante ostéo.


Christophe Vieren
--------------------------------------------------------------------

Salut à vous, oh forçats de la route !

J'ai passé une semaine inoubliable. C'était ma première cyclo ! Et quelle cyclo. L'organisation fut plus que correcte. J'ai apprécié la sérénité de Philippe à toute épreuve (on sent l'expérience des 3 éditions précédentes), l'ouverture qu'il a envers tout le monde et la passion qu'il l'anime. Je remercie aussi Robert pour son soutien et ses conseils. Bravo à Xavier, le medecin, qui a trouvé le moyen d'être...le seul malade de la semaine, mais qui a tout de même gravi certains cols et qui forma un excellent duo avec Robert dans la "camionnette-balai", que le grupetto retrouvait avec joie lors des ravitos.

Merci aux kinés pour leur disponibilité, leur patience et leur talent de masseur (Xavier : respect pour l'ascension du galibier à pied). Merci à notre osthéo, pour ses massages (efficace pour la nuque) mais aussi pour la préparation du ravito et ses encouragements (notamment sur la Colombière, car j'étais partie en dernier lors de la course folle des 4 derniers km).

Enfin, le groupe des coureurs. Que dire qui n'a pas encore été dit...Je retiendrai une image, celle du premier soir où bcp d'entre vous sont venu me voir pour règler mon vélo (pneu arrière, guidon, selle...), c'est ce que j'ai le plus aimé : à savoir l'échange et le partage entre des passionnés, certes ayant des niveaux différents, mais des passionnés humbles et généreux.

Une attention très particulière au gruppetto. Quel plaisir de faire qq km avec vous même si sur certains cols, je prenais la poudre d'escampette (que voulez-vous, on se laisse prendre facilement par ces cols si durs mais si fascinants à la fois).

J'ai aimé :

- la joie contagieuse de jean-michel decoud (alias double mettre : je n'oublirai pas nottre ascension de l'iseran et la course poursuite sur le Roselend), son accueil à Vienne et sa précieuse aide technique

- la témérité de christian, notre haut-savoyard (il y a tout le temps des orages sur les Gets ?)

- l'héroisme d'Herman et son humour décapant (n'est-ce pas Catherine ?)

- l'application de laurent le slovaque dans les cols et la gentillesse de son beau frère (fred)

- l'étude des cols faite par jean-michel d'albi (il se faisait peur avant chaque étape en regardant le pourcentage des pentes....)

- la passion de Catherine au sujet des cols inconnus mais qui gagnent à être grimpés

- la connaissance impressionnante de marc, le wallon, sur la géographie française (je sais que tu aimes les cartes, sache que mes premiers tour de france, je les suivais avec un atlas...)

- les flèches du Nord (françois et stéphane) : trop rapide pour moi, je voulais les suivre sur le col des Saisies, en vain

- Raymond la science, malgré un ennui de pédale lors de la première étape, a vite retrouvé le sourir pour nous faire passer de bons moments de rigolades

- Patrick pour ses encouragements dans la Colombière et les rigolades notamment à ND de Bellecombe (le serveur s'en souvient)

- les 2 jacques de beauvais et marc le flamand pour le "onnnnnn refait l'étape" lors du dernier soir à Vienne (suis d'accord avec Michel, on s'est séparé un peu trop vite à Thonon)

- les diners et les petits déj où se déroulaient de bonnes rigolades (n'est-ce pas Michel)

- la pause café à beaufort avec certain d'entre vous

- et puis tous les autres bien sûr (d'ailleurs, il faudrait que chacun envoi sa photo avec son prénom car j'ai peur de ne pas avoir retenu le prénom de tout le monde, qqn l'a suggéré d'ailleurs)

Suis partant pour la traversée des pyrennés (bonne idée Jöël !), d'ailleurs j'ai gravi qq cols l'an dernier là bas (portet d'aspet, menté, peyresourde, aspin, tourmallet, soulor, aubisque)

Si Philippe organise une traversée des Alpes dans l'autre sens, je tenterais bien (pkoi ne pas passer par la Madeleine ou la Bonette)

Bravo à tous pour avoir bouclé ce parcours (bravissimo raggazi di Torino !)

PS : dans le compte rendu de Philippe, il n'y a pas le nb de km, ni le dénivelé concernant la dernière étape (à moins que je ne l'ai pas vu....mais si qqn a les chiffres, je suis preneur)

Akim : Khélifa Benkhaled


-------------------------------------------------------------



VIVEMENT LA CYCLO 2010

phicat.delachenal@wanadoo.fr

 Le prix reste de 600€

 

 LA CYCLO DE LA ROUTE DES GRANDES ALPES SE DEROULERA DU DIMANCHE 21 JUIN AU VENDREDI 26 JUIN. A LA DATE DU 25 MAI VOUS ETES POUR L'INSTANT 22 INSCRITS

PARMI LES INSCRITS BEAUCOUP DE BELGES ET DE GENS DU NORD, JACQUES NORDEST LE FIDELE PARMI LES FIDELES SERA DE LA FETE,  JEAN MICHEL, DIT "DOUBLE METRE", PRESENT EN 2008 REVIENDRA EN 2009 PARCOURIR DANS L'AUTRE SENS CES ALPES QUE NOUS AIMONS TANT.







LE STAFF MEDICAL SE PREPARE AUSSI POUR CETTE CYCLO DE LA R.G.A AVEC UN MEDECIN, UN OU DEUX KINES SUIVANT LE NOMBRE D'INSCRITS; SANS OUBLIER NOTRE MECANO ROBERT QUI CONDUIT LA VOITURE BALAI ET QUI DE TEMPS EN TEMPS ESCALADE UN COL EN VELO AVEC NOTRE JEUNE MEDECIN.

IL FAUT QUE TOUT LE MONDE EN PROFITE, ET VIVE LE VELO A LA DECOUVERTE DES ALPES

 TOUT SE PREPARE BIEN AUSSI POUR LES RECEPTIONS DES DIFFERENTS OFFICES DE TOURISME SUR LES ARRIVEES D'ETAPE

 A TRES BIENTOT

 Philippe

 

Cette fois ci c'est décidé, nous changeons de sens pour partir de MENTON le dimanche 21 juin, le jour de l été et de la fête de la musique et arriver à THONON LES BAINS le vendredi 26 juin.

Cette 4éme cyclo sera sûrement un peu plus dure dans le sens Menton-Thonon et j'espére que ceux qui l'ont déjà pratiquée les années précédentes reviendront en 2009, de plus vous serez filmés sur la totalité du parcours avec la sortie d'un DVD retraçant les 6 étapes somptueuses de cette route mytique.Le découpage des 6 étapes risque d'être sensiblement le même que les années précédentes, toutefois la premiére étape sera sans doute un peu raccourcie pour s'arrêter sans doute à St Saueur sur Tinée, tout cela est bien sûr à confirmer.Vous passerez par tous les grands cols Alpins du Turini à L'Iseran sans oublier le Cormet de Roseland et la redoutable Colombiére, toutefois je pense personnellement que le col de Turini au Km 40 et qui culmine à 1604m sera particuliérement redoutable, de même que les cols de Couillole et Cayolle lors de la 2éme étape avant l'attaque des grands cols Alpins dont le Galibier qui ne sera plus l'épouvantail de cette cyclo puisqu'il s'escaladera du coté Sud considéré comme plus facile et nettement moins long en partant de Serre Chevallier. 

 

 

Notre 3éme cyclo de la route des grandes Alpes est terminée, elle s'est dans l'ensemble bien passée, voir tres bien passée malgré le mauvais temps des 3 premiéres étapes, mais les souvenirs de ces moments difficiles resteront gravés dans les mémoires.

Dés la 1ére étape, aprés un accueil toujours aussi symapthique de la part de la ville de Thonon représentée par Monsieur le Maire et son adjointe au tourisme, et de l'office de Tourisme représenté par son directeur et son président, mon ami André qui a donné le départ des 3 premiéres traversées des Alpes en vélo et en course à pied par le GR 5.

Merci André de nous avoir une nouvelle fois ouvet cette route des grandes Alpes

La pluie froide a fait son apparition dans la Colombiére et a suivi les gars jusqu'à l'arrivée de l'étape à Notre Dame de Bellecombe, mais la qualité de l'accueil de l'hôtel et de la station a remis du beaume au coeur à tous.

Le lendemain, ils partirent sous la pluie pour grimper les SAISIES, ils ont tous eu trés froid dans la descente, le village de Beaufort les a réchauffé un peu, puis la montée du col du Cormet de Roseland fut de nouveau bien arrosée, le thé chaud servi au col en a réconforté quelques uns avant de basculer sur la Tarentaise jusqu'à Bourg saint Maurice, puis direction Moutiers puisque le col de l'Iseran était annoncé fermé, on a (re)découvert le col de la Madeleine avec un début difficile en direction de Celliers.

La 3éme étape :c'est de nouveau un départ sous la pluie de Celliers pour finir l'ascension de la Madeleine qui reste un magnifique col Alpin, longue descente sur la vallée de la Maurienne pour ensuite remonter vers St Jean et St Michel de Maurienne, pas de variante pour certains par le col du Glandon, et affronter le Télégraphe sous un soleil en partie retrouvé et ce terrible Galibier sous la pluie qui est de retour et la neige et le brouillard sur les derniers KM pour les derniers passages.

Conditions extrémes au sommet du Galibier avec ce dernier km trop dur, mais ils ont tous basculé vers le Lautaret, on annonçait le retour du soleil dans la vallée, mais il n'en a rien été et la pluie a redoublée de violence jusqu'à Serre Chevalier.

QUELLE ETAPE !!!

Les cyclos arrivés grelottant à l'entrée du centre UCPA de La Salle les Alpes qui nous accueillait pour l'étape, et une nouvelle fois l'accueil du personnel du centre et du directeur de l'office de tourisme de Serre Chevalier ont su redonner le moral à la petite troupe.

De plus le grand beau temps est annoncé pour les 3 prochaînes étapes et cela ne sera que du bonheur...

La 4éme étape avec un départ sous la brume,fut une étape splendide ou la brume trés vite dissipée laissa la place à un ciel bleu tant désiré, trés vite ce fut la grimpée de l'Izoard et sa descente par la fameuse case déserte, une longue et fabuleuse descente de l'avis de tous, sur Brunissard puis l'entrée au coeur du massif du Queyras jusqu'à Guillestre, petit ravito avant de rattaquer les premiéres pentes difficiles du col de Vars, beaucoup de pression pour nos cyclos qui doivent passer impérativement le sommet du col de Vars avant 12h30 à cause des travaux du coté de St Paul sur Ubaye au bas de la descente, tout le monde est dans les temps et le moral est au beau fixe, les voilà tous au pied de la Bonette, certains préférent grimper le col du Restefond dans la foulée de Vars, d'autres préférent attendre sagement le lendemain, en tout cas d'une façon ou d'une autre, presque tous ont fait la variante sdu col du Restefond puis de la cime de la Bonette sur la route la plus haute de France qui culmine à 2802m d'altitude.

Tout le monde se reposedans un lieu remarquable de par sa position et son calme au gîte des Buissons, et de plus la nourriture s'améliore, nous reviendrons dans ce gîte fort bien situé.

Séance collective d'assouplissement sur le pelouse" des buissons" proposée par nos 2 kinés.

Aprés une bonne nuit de récupération ça repart au petit matin pour la 5éme étape avec le col de la Bonette pour ceux qui ne l'ont pas encore fait et un peu plus tard pour les autres qui prennent la directionde la Cayolle que beaucoup considérent comme le plus beau col de cette somptueuse route des grandes Alpes, c'est vrai que la route est belle et escarpée et que les voitures y sont rares, gardons précieusement ce col aux vélos, nous y sommes si bien. Petit ravito en haut du col avant de basculer sur la longue vallée qui nous conduit à Entraunes puis à Guillaumes au pied de la montée de Valberg, les cyclos ont le choix entre les 2 montées, l'une plus étroite, ombragée et un peu mons raide au début, celle qui monte par Péone, l'autre , la route des grandes Alpes, plus pentue et en même temps plus rapide, les 2 se retrouvent à Valberg ou l'Office de Tourisme nous offre une petite collation avant de descendre sur Beuil, et oui on ne trouve ni gîte ni hôtel abordable sur Valberg, c'est bien dommage pour une station accueillante.

Repos agréable à l'hôtel Bellevue et c'est le départ de la 6éme et derniére étape avec ses 125 km pour arriver à la mer, une étape apothéose qui s'avéra difficile avec ses 4 cols dont les 20 km du col St Martin et le fameux col du Turini avec le regroupement de tous les cyclos à Bolléne en Vésubie, pour rouler tous ensemble sur le premier kilométre neutralisé et ensuite allure libre sur les 11km suivants de ce redoutable col, les premiers ont mis à peine plus de 50 minutes pour gravir ces 900m de dénivelé, quelle allure et quelle belle montée de toute l'équipe chacun à son allure mais tous motivés pour ce dernier col difficile, une longue descente commence, petite remontée de 7 km avec le col de Castillon et ultime descente sur Menton ou nous avons tous rendez vous devant le palais de l' Europe ou nous attendent impatiemment Michèle Bleed et son équipe d'accueil pour nous faire déguster les spécialitées locales, le cyclo club de Menton est également présent et chacun y va de sa petite histoire et surtout de ses meilleurs ou pires moments immortalisés sur cette route des grandes Alpes.

En tout cas une chose est certaine, il fait trés chaud à Menton le 20 juin 2008, et le soleil brille.

Biagnade pour certains, visites pour d'autres, une derniére nuit à Menton et c'est la longue remontée sur Thonon les Bains en passant par Vienne. mais cette fois ci en fourgon.

Cette 3éme cyclo aura peut être davantage marqué les esprits à cause de ces 3 premiéres étapes froides et pluvieuses, mais le soleil retrouvé a redonné ce moral dont on a tant besoin surtout dans l'éffort.

Le rendez vous est pris pour 2009 avec certainement un changement de sens : MENTON-THONON LES BAINS et peut être aussi une participation plus active des cycllos sur l'itinéraire souhaité et la possibilité de faire quelques variantes.

Philippe Delachenal, organisateur

 

Je vous présente les photos prises par notre SUPER KINE MATTHIEU

Il suffit de cliquer sur la ligne en-dessous.

Photo de Matthieu Cambier prises lors de la Cyclo de la Grande Traversée des Alpes

 

Voici un résumé de la course fait par Jacques Nordest.

Voici plusieurs témoignages de participants suite à la course.

 

 

à suivre

 

vous aurez d'ici ce week end le compte rendu de Jacques NORDEST qui a participé au 3 premiéres cyclos de la route des grandes Alpes.

Si la cyclo 2009 se refait, elle se fera certainement dans le sens Menton-Thonon.

Vous pourrez voir sur ce site dans les prochains jours les photos prises par moi même.

Vous aurez aussi la possibilité de lire plusieurs témoignages de participants à l'édition 2008

Voici la liste des inscrits pour La Cyclo de la Grande Traversée des Alpes 2008

en 6 étapes.

725km pour 17500m de D+.

le 15/06/2008;1ére étape:THONON LES BAINS-N.D de BELLECOMBE

117KM POUR 2700M +

Le 16/06/08:2éme étape: N.D de Bellecombe-VAL D'ISERE: 100km pour 2800M +

Le 17/06/08: 3éme étape: Val D'Isère-SERRE CHEVALIER: 150km pour 3230M +

Le 18/06/08: 4éme étape: Serre Chevalier-JAUSIERS: 100 km pour 2500M +

Le 19/06/07: 5éme étape: Jausiers-Cime de la Bonette-Jausiers- col de Cayolle-col de la Couillole: 150km pour 2500M +

Le 20/06/08: 6éme étape: Col de la Couillole-Menton: 100km pour 2500M +

FIN DE LA 3éme CYCLO DE LA ROUTE DES GRANDES ALPES AVEC REPAS FESTIF PUIS NUIT A MENTON

Retour a Lyon et Thonon les Bains le samedi 21 juin, possibilité pour ceux qui le désirent de rentrer à Vélo par un itinéraire Alpin différent, actuellement à l'étude

 


 

 

TEMOIGNAGE SUR LA ROUTE DES GRANDES ALPES 2007

Le 25 juin 2007

Après quelques jours de récupération, les images, les odeurs, les bruits spécifiques de la haute montagne sont encore présents.

Quels souvenirs !

Il faut dire que toutes les conditions étaient réunies pour qu'il en soit ainsi :

- un temps merveilleux toute la semaine

- une organisation au top

- des cyclistes de divers horizons dont le seul but est de bien se faire plaisir

- un staff compétent et disponible à tout moment

- un accueil « très chaleureux et réconfortant » chaque jour par les offices du tourisme des villes étapes.

Il faudrait avoir une tête de bois pour ne pas apprécier une semaine de vélo dans de telles conditions.

Bien sûr, la traversée des Alpes se mérite...

Il faut une bonne condition physique, un certain nombre de kilomètres au compteur, choisir les bons développements et surtout avoir le MENTAL.

Mais entendons nous bien, elle est à la portée de toutes celles et de tous ceux qui roulent régulièrement et qui pratiquent le cyclisme en montagne de temps en temps. C'est bien connu, la plupart des cyclistes se fixe des objectifs, des défis. La grande Route des Alpes est sûrement parmi les plus beaux challenges à réaliser.

Bien sûr, il est toujours possible de se lancer en solo, mais rien ne remplace l'ambiance, le phénomène de groupe et le soutien logistique dont nous avons bénéficié toute la semaine.

Je suis de ceux qui apprécient le confort qu'apporte une telle organisation : savoir que nous n'avons aucun souci d'hébergement, de restauration, de repérage des circuits ; savoir qu'un mécano est à notre disposition ; qu'un docteur est à tout moment disponible ; qu'un kiné saura nous « réparer » et nous donner les bons conseils ; savoir qu'il y a toujours un véhicule derrière nous constitue des conditions matérielles et une tranquillité d'esprit bien agréable.

Une semaine à se frotter aux grands cols mythiques des Alpes est aussi une excellent moyen pour oublier les soucis quotidiens, la vie trépidante, les objectifs, les rendez-vous...

C'est une semaine de bonheur, une semaine où l'on part apprécier la nature dans toute sa grandeur et peut-être trouver ou retrouver, en tout cas réfléchir à la modeste dimension de l'Homme dans son univers...

La Route des Grandes Alpes est belle, c'est un vrai bain de jouvence. C'est pour tout cela que je pense déjà à l'an prochain.

Alors je signe et j'y reviens.

Guy Bourdonnais

Président de A.C Octeville

 


 TEMOIGNAGE CYCLO 2009

Bonjour à tous,

 

Que rajouter aux nombreux témoignages qui traduisent la semaine formidable que nous avons tous passée ensemble ? Merci à Philippe et à son staff, dont la passion, la simplicité, l’humour et le professionnalisme ont permis de faire de cette semaine un  moment inoubliable, sportivement mais également et surtout humainement. Nous étions tous à la fois tellement différents et tellement proches.  J’ai beaucoup d’admiration et de respect pour l’ensemble des participants et je suis extrêmement fier d’avoir fait partie de cette équipe. Les routes du Nord m’ont paru bien fades à mon retour.  Je reviendrai certainement sur cette cyclo et j’espère y retrouver bon  nombre d’entre vous. Un merci tout particulier à Michel dont la bonne humeur et la joie de vivre faisaient plaisir à voir. Je suis également très heureux d’avoir pu partager cette aventure avec mon beauf (Laurent) qui malgré le peu de kilométrages au compteur (700) a relevé ce défi. Chapeau !

 

A bientôt et n’hésitez pas à me contacter si un stage « pavés + vent » vous tente.

 

Amicalement

 

Frédéric



-----------------------------


mounier catherine

Bonjour Philippe,
 
Juste un petit mail afin de te remercier une  nouvelle fois pour cette fantastique semaine cyclo. Personnellement, c'est un peu dur d'atterir après une telle aventure.
Cette semaine a représenté pour moi tout ce que j'aime dans le vélo : DU BEAU ET DU GRAND VELO, un paysage exceptionnel, des cols sauvages et majestueux avec des pourcentages non négligeables. C'est vrai qu'il reste encore de beaux coins à découvrir en France !
Seule représentante de la gente féminine, j'appréhendais un peu cette aventure mais je n'ai pas été déçue. les 24 cyclos masculins ont vraiment été très sympas, l'ambiance très agréable et personne n'a été mis de côté. Cela m'a donné l'envie de participer chaque année à une nouvelle aventure cyclo de ce genre : conviviale, simple et vraie.
Alors, cher Philippe, il ne te reste plus qu'à songer à Thonon-Triest (mais il paraît que la circulation automobile y est infernale, à vérifier !) ou la traversée des Alpes du Sud (j'ai un itinéraire qui à l'air superbe). Et pourquoi pas la Corse !
Bref, les idées ne manquent pas.
A bientôt !
grosses bises à toute l'équipe
Catherine
  
 

----------------------------------------------------------


SALUT PHILIPPE
 
VRAIMENT TRES BIEN TON RESUME ET SUPER ORGANISATION...
J'ESPERE ETRE DE LA PARTIE L ANNEE PROCHAINE DANS LE SENS CONTRAIRE...
BIEN A TOI ET BONNE CONTINUATION DANS TOUS TES EVENEMENTS!!!
NICOLAS VANDERCAM



------------------------------------------------------------


Salut Philippe,
    Je suis là ! Il me faut d'abord lire les commentaires existants avant d'apporter des compléments pertinents.
    En tout cas merci pour cette merveilleuse épreuve. Je compte bien participer aux prochaines éditions.
    Pour 2010, il me sera sûrement difficile de choisir entre Paris-Nice (il semble qu'une 17e édition soit en préparation) et une épreuve de ton cru (traversée des Pyrénées, du Massif central, des Vosges, de l'Himalaya, ... ?).
    Et en tout cas ne touche à rien. C'est parfait comme cela*.
    Amitiés sportives et naturelles
    Christophe

*sauf peut-être la collecte sélective de nos déchets qui se transforment sinon inéluctablement - via ces satanés "centres de valorisation énergétique" alias incinérateurs de déchets ménagers - en de monstrueux déchets toxiques pas bon du tout pour nos biens belles montagnes et leurs habitants. Si il faut choisir entre option collecte sélective ou option maillot personnalisé, j'opte pour la première option. ;-)
Mais je te rassure, sur Paris-Nice point de collecte sélective non plus. Mais j'essaie d'y faire avancer la cause également.


Christophe Vieren

--------------------------------------------------------


philippe,

quelques mots pour qualifier cette cylo.
Un grand moment de sympathie, de convivialité. Une mise en jambe dure sur les premiers cols puis que du bonheur. a refaire...;

a+
Jean michel    d"albi

-------------------------------------------------------


Bonjour à tous
C'est Christian de Haute Savoie .
bon, au risque de me repeter j'ai adoré cette cyclo;l'ambiance ,l'organisation,le parcours le temps.
Ce fut un grand moment de bonheur pour moi.
merci à toi donc Philippe et aussi à Jean Mi qui m'a embarqué dans cette aventure .
je trouve l'idée de Stephane tres interressante pour le parcours Pyrennées.alors Philippe ,
à toi de jouer!
Plus modestement je pense realiser un petit trip de 3 jours dans la Drome provencale fin septembre avec le Ventoux à la clé.avis aux amateurs.
PS j'aimerais avoir les coordonnées de Herman le Magnifique .
a bientot
Christian Bon

------------------------------------------------------------------


Bonsoir à tous,
je vous remercie de votre joie et de votre bonne humeur quotidienne qui ont contribués à ce que cette semaine formidable se déroule dans d'excellentes conditions.
Merci au staff qui a réalisé un sans faute pour la logistique et le bien être de chacun et qui me parait passionné et enthousiaste pour le vélo alors que tous viennent de la course à pieds.
Merci à tous les participants qui quel que soit leur niveau ont fait preuve d'une énorme volonté et d'un courage à toute épreuve qui leur a permis d'atteindre le but fixé non sans douleurs.
Encore merci à tous et bravo.
Espérant rouler de nouveau à vos côtés peut être lors d'une traversée des Pyrénnées (de la mer méditeranée à l'océan atlantique)si philippe se sent prêt à nous concocter ce voyage(j'ai le découpage des étapes si besoin).
Bonne route et à bientôt,

Stéphane Lequien

--------------------------------------------------------------

Bonjour à tous,
 
Quleques mots pour vous donner mes impressions
 
"Promis je reviendrai si la cyclo part de Menton m'étais-je dit à en juin 2008 à l'arrivée de Menton"
plaisir, dépassement de soi, fraternité, autant de sentiments ressentis en 2008  malgré le temps ,la pluie , le froid, les crevaisons à répétition  mais quel beau challenge? quel beau souvenir?
 
Juin 2009 , Vienne  le retour, l'autre sens.
 
rien n'a changé, Philippe est toujours barbu, toujours aussi serein, l'oeil,pétillant.
Robert, toujours aussi discret, toujours aussi consciencieux pour attacher les vélos.
Tiens, des visages connus, le  petit Jean Michel au gros coeur, Christian,Jacques, Marc le flamand,
et les nouveaux, tiens "une gazelle"(coucou Patrick) nous embarquons direction Menton.
Une même passion,le vélo,le goût gratuit de l'éffort ,cette envie de se surpasser (bravo Hermans)
une nouvelle aventure sportive et humaine  allait commencer.
6 jours de pur bonheur,d'authenticité , de joie spontanée, de partage.
6 jours  à pédaler sur ces magnifiques routes des Alpes,sous le soleil, jouant avec les cimes enneigées, entouré de ces odeurs qui vous rendent joyeux  et alerte,autant d'images fortes qui resteront gravées dans nos coeurs et mémoires.  
6 jours où souffrances physiques (légères),doute (jamais) fierté (toujours), joie d'y être, autant de sensations qui ont guidé nos mollets vers Thonon.
6 jours où un groupe d'inconnus est devenu une équipe de copains, et copine ( cathy),où solidarité,camaraderie, complicité ont  jaillit spontanément,
Du fond du coeur, je vous dis merci pour ces moments de vraie vie, merci  pour  ce partage ,  vous avez été  tous magnifiques   et séduisant ( uniquement cathy  )
j'ai pris  plaisir   à vos cotés et suis fier de cette 2 è traversée des Alpes.
je ne sais pas  quel sens est le mieux mais ce que je sais c'est que le plaisir est étroitement dépendant de cette ambiance   et cette année c'était super( 'snif..)
la nostalgie est dans mon coeur mais mes souvenirs nourriront mon énergie pour longtemps.
 
Merci Philou, d'oser encore organiser ce type d'épreuve,merci Robert pour ton dévouement, merci les kinés pour votre soutien morale (les fameuses confidences de la table massage) et surtout merci à vos mains pour le bienfait musculaire, merci toubib pour ton accompagnement  (merci au lapierre de Robert)
 
ps; Marc (le wallon) un regret , c'est la bouteille de côte rotie mais qui,sait....
 
Bonnes vacances à tous et bon vélo,merci aux photographes.
 
Daniel Eveille


-----------------------------------------------------------


Salut les ami(e)s,

Çà y est , avec Cathy nous avons terminé nos vacances et sommes rentrés hier soir de Thonon, après une belle semaine tonique, pour un petit détour par Vienne ou nous avons de la famille.

Lorsque vendredi 26 après la somptueuse réception de l’Office de Tourisme, nous nous sommes séparés (trop vite à mon goût), j’étais content de retrouver ma Cathy mais un peu triste de laisser une équipe sympa avec qui j’ai partagé de grands moments.

J’ai pu en parler de vive voix avec Philippe, il est clair qu’une dernière soirée (avec bière fraîche) entre nous , une dernière séance massage auraient été les bienvenus.

Merci au Big Boss et à son staff pour l’Aventure .

Merci à vous mes compagnons de selle, merci aux " anciens " de la Cyclo (les frères Jacques, Dan et Christian, et notre Raymond_la_Science )

Beaucoup de moments passés avec nos 2 italiens Marco et Alessandro et pas mal de kms aux cotés de Frédéric et de Laurent.

Un clin d’œil à Cathy et Pat pour m’avoir accompagné dans le final des Saisies.

Un grand salut à vous tous et au plaisir de vous revoir un jour pourquoi pas sur la Côte d’Azur.

Ce matin à 7h00, j’étais déjà le cul sur la selle car un Tour de France qui traverse tout le département çà ne se loupe pas ! ! !

A Cathy :

Pour ton nouveau vélo (un LOOK bien sur ! !) je te conseille de te faire offrir par ton homme le 595 de l’équipe COFIDIS, il est superbe (et je n’aime pas LOOK) en rouge et blanc, et avec le groupe CAMPA Record et des roues FULCRUM Racing Speed, il va t’envoyer au 7emme ciel ! ! !

Bonne vacances à ceux qui en ont encore, moi je reprends demain.

Sportivement

Michel Maufroid

 
-----------------------------------------------------------

Bonjour à tous,

 

Que rajouter aux nombreux témoignages qui traduisent la semaine formidable que nous avons tous passée ensemble ? Merci à Philippe et à son staff, dont la passion, la simplicité, l’humour et le professionnalisme ont permis de faire de cette semaine un  moment inoubliable, sportivement mais également et surtout humainement. Nous étions tous à la fois tellement différents et tellement proches.  J’ai beaucoup d’admiration et de respect pour l’ensemble des participants et je suis extrêmement fier d’avoir fait partie de cette équipe. Les routes du Nord m’ont paru bien fades à mon retour.  Je reviendrai certainement sur cette cyclo et j’espère y retrouver bon  nombre d’entre vous. Un merci tout particulier à Michel dont la bonne humeur et la joie de vivre faisaient plaisir à voir. Je suis également très heureux d’avoir pu partager cette aventure avec mon beauf (Laurent) qui malgré le peu de kilométrages au compteur (700) a relevé ce défi. Chapeau !

 

A bientôt et n’hésitez pas à me contacter si un stage « pavés + vent » vous tente.

 

Amicalement

 

Frédéric Naepels

------------------------------------------------------------
 

    En effet, que rajouter ? Si ce n'est de vous faire part de mon envie de revenir pour la même ou une épreuve similaire (Perpignan-Biarritz ?) en espérant y retrouver nombre d'entre-vous. Entre la 17e édition du Paris-Nice qui semble se préparer, et une participation avec la PhiDel's team, ce sera difficile de choisir.

    J'en profite pour réitérer cette invitation faite déjà à certains d'entre-vous au cours de notre aventure : je pars - en compagnie de 4 potes - très prochainement pour une bonne quinzaine de jours de VTT itinérant sur les routes et pistes du Kirghizistan (capitale Bishkek). Si les jambes vous en disent, il y a encore des vols pour vous joindre à nous*.

    Si ce n'est à Bishkek dans 10 jours, je vous dis à l'année prochaine kek part en France et à bicyclette bien sûr.
    En attendant soyez prudent, si nos petites reines savent nous emmener au paradis, elle peuvent également nous conduire rapidement en enfer au contact de ces engins de mort dénommés automobiles.
    Christophe

    *Quelques infos de base : apparemment plus de vol à moins de 900 €. Départ du "raid" de Bishkek : samedi 18 juillet matin. Retour à Bishkek : 4-5 août . Durée : 16 à 17 jours de roulage. Voiture suiveuse pour logistique et bagage. Mais, hélas, pas de toubib, pas de kiné et pas non plus de ravissante ostéo.


Christophe Vieren
--------------------------------------------------------------------

Salut à vous, oh forçats de la route !

J'ai passé une semaine inoubliable. C'était ma première cyclo ! Et quelle cyclo. L'organisation fut plus que correcte. J'ai apprécié la sérénité de Philippe à toute épreuve (on sent l'expérience des 3 éditions précédentes), l'ouverture qu'il a envers tout le monde et la passion qu'il l'anime. Je remercie aussi Robert pour son soutien et ses conseils. Bravo à Xavier, le medecin, qui a trouvé le moyen d'être...le seul malade de la semaine, mais qui a tout de même gravi certains cols et qui forma un excellent duo avec Robert dans la "camionnette-balai", que le grupetto retrouvait avec joie lors des ravitos.

Merci aux kinés pour leur disponibilité, leur patience et leur talent de masseur (Xavier : respect pour l'ascension du galibier à pied). Merci à notre osthéo, pour ses massages (efficace pour la nuque) mais aussi pour la préparation du ravito et ses encouragements (notamment sur la Colombière, car j'étais partie en dernier lors de la course folle des 4 derniers km).

Enfin, le groupe des coureurs. Que dire qui n'a pas encore été dit...Je retiendrai une image, celle du premier soir où bcp d'entre vous sont venu me voir pour règler mon vélo (pneu arrière, guidon, selle...), c'est ce que j'ai le plus aimé : à savoir l'échange et le partage entre des passionnés, certes ayant des niveaux différents, mais des passionnés humbles et généreux.

Une attention très particulière au gruppetto. Quel plaisir de faire qq km avec vous même si sur certains cols, je prenais la poudre d'escampette (que voulez-vous, on se laisse prendre facilement par ces cols si durs mais si fascinants à la fois).

J'ai aimé :

- la joie contagieuse de jean-michel decoud (alias double mettre : je n'oublirai pas nottre ascension de l'iseran et la course poursuite sur le Roselend), son accueil à Vienne et sa précieuse aide technique

- la témérité de christian, notre haut-savoyard (il y a tout le temps des orages sur les Gets ?)

- l'héroisme d'Herman et son humour décapant (n'est-ce pas Catherine ?)

- l'application de laurent le slovaque dans les cols et la gentillesse de son beau frère (fred)

- l'étude des cols faite par jean-michel d'albi (il se faisait peur avant chaque étape en regardant le pourcentage des pentes....)

- la passion de Catherine au sujet des cols inconnus mais qui gagnent à être grimpés

- la connaissance impressionnante de marc, le wallon, sur la géographie française (je sais que tu aimes les cartes, sache que mes premiers tour de france, je les suivais avec un atlas...)

- les flèches du Nord (françois et stéphane) : trop rapide pour moi, je voulais les suivre sur le col des Saisies, en vain

- Raymond la science, malgré un ennui de pédale lors de la première étape, a vite retrouvé le sourir pour nous faire passer de bons moments de rigolades

- Patrick pour ses encouragements dans la Colombière et les rigolades notamment à ND de Bellecombe (le serveur s'en souvient)

- les 2 jacques de beauvais et marc le flamand pour le "onnnnnn refait l'étape" lors du dernier soir à Vienne (suis d'accord avec Michel, on s'est séparé un peu trop vite à Thonon)

- les diners et les petits déj où se déroulaient de bonnes rigolades (n'est-ce pas Michel)

- la pause café à beaufort avec certain d'entre vous

- et puis tous les autres bien sûr (d'ailleurs, il faudrait que chacun envoi sa photo avec son prénom car j'ai peur de ne pas avoir retenu le prénom de tout le monde, qqn l'a suggéré d'ailleurs)

Suis partant pour la traversée des pyrennés (bonne idée Jöël !), d'ailleurs j'ai gravi qq cols l'an dernier là bas (portet d'aspet, menté, peyresourde, aspin, tourmallet, soulor, aubisque)

Si Philippe organise une traversée des Alpes dans l'autre sens, je tenterais bien (pkoi ne pas passer par la Madeleine ou la Bonette)

Bravo à tous pour avoir bouclé ce parcours (bravissimo raggazi di Torino !)

PS : dans le compte rendu de Philippe, il n'y a pas le nb de km, ni le dénivelé concernant la dernière étape (à moins que je ne l'ai pas vu....mais si qqn a les chiffres, je suis preneur)

Akim : Khélifa Benkhaled


-------------------------------------------------------------

 







VIVEMENT LA CYCLO 2010

phicat.delachenal@wanadoo.fr

 Le prix reste de 600€

 

 LA CYCLO DE LA ROUTE DES GRANDES ALPES SE DEROULERA DU DIMANCHE 21 JUIN AU VENDREDI 26 JUIN. A LA DATE DU 25 MAI VOUS ETES POUR L'INSTANT 22 INSCRITS

PARMI LES INSCRITS BEAUCOUP DE BELGES ET DE GENS DU NORD, JACQUES NORDEST LE FIDELE PARMI LES FIDELES SERA DE LA FETE,  JEAN MICHEL, DIT "DOUBLE METRE", PRESENT EN 2008 REVIENDRA EN 2009 PARCOURIR DANS L'AUTRE SENS CES ALPES QUE NOUS AIMONS TANT.







LE STAFF MEDICAL SE PREPARE AUSSI POUR CETTE CYCLO DE LA R.G.A AVEC UN MEDECIN, UN OU DEUX KINES SUIVANT LE NOMBRE D'INSCRITS; SANS OUBLIER NOTRE MECANO ROBERT QUI CONDUIT LA VOITURE BALAI ET QUI DE TEMPS EN TEMPS ESCALADE UN COL EN VELO AVEC NOTRE JEUNE MEDECIN.

IL FAUT QUE TOUT LE MONDE EN PROFITE, ET VIVE LE VELO A LA DECOUVERTE DES ALPES

 TOUT SE PREPARE BIEN AUSSI POUR LES RECEPTIONS DES DIFFERENTS OFFICES DE TOURISME SUR LES ARRIVEES D'ETAPE

 A TRES BIENTOT

 Philippe

 

Cette fois ci c'est décidé, nous changeons de sens pour partir de MENTON le dimanche 21 juin, le jour de l été et de la fête de la musique et arriver à THONON LES BAINS le vendredi 26 juin.

Cette 4éme cyclo sera sûrement un peu plus dure dans le sens Menton-Thonon et j'espére que ceux qui l'ont déjà pratiquée les années précédentes reviendront en 2009, de plus vous serez filmés sur la totalité du parcours avec la sortie d'un DVD retraçant les 6 étapes somptueuses de cette route mytique.Le découpage des 6 étapes risque d'être sensiblement le même que les années précédentes, toutefois la premiére étape sera sans doute un peu raccourcie pour s'arrêter sans doute à St Saueur sur Tinée, tout cela est bien sûr à confirmer.Vous passerez par tous les grands cols Alpins du Turini à L'Iseran sans oublier le Cormet de Roseland et la redoutable Colombiére, toutefois je pense personnellement que le col de Turini au Km 40 et qui culmine à 1604m sera particuliérement redoutable, de même que les cols de Couillole et Cayolle lors de la 2éme étape avant l'attaque des grands cols Alpins dont le Galibier qui ne sera plus l'épouvantail de cette cyclo puisqu'il s'escaladera du coté Sud considéré comme plus facile et nettement moins long en partant de Serre Chevallier. 

 

 

Notre 3éme cyclo de la route des grandes Alpes est terminée, elle s'est dans l'ensemble bien passée, voir tres bien passée malgré le mauvais temps des 3 premiéres étapes, mais les souvenirs de ces moments difficiles resteront gravés dans les mémoires.

Dés la 1ére étape, aprés un accueil toujours aussi symapthique de la part de la ville de Thonon représentée par Monsieur le Maire et son adjointe au tourisme, et de l'office de Tourisme représenté par son directeur et son président, mon ami André qui a donné le départ des 3 premiéres traversées des Alpes en vélo et en course à pied par le GR 5.

Merci André de nous avoir une nouvelle fois ouvet cette route des grandes Alpes

La pluie froide a fait son apparition dans la Colombiére et a suivi les gars jusqu'à l'arrivée de l'étape à Notre Dame de Bellecombe, mais la qualité de l'accueil de l'hôtel et de la station a remis du beaume au coeur à tous.

Le lendemain, ils partirent sous la pluie pour grimper les SAISIES, ils ont tous eu trés froid dans la descente, le village de Beaufort les a réchauffé un peu, puis la montée du col du Cormet de Roseland fut de nouveau bien arrosée, le thé chaud servi au col en a réconforté quelques uns avant de basculer sur la Tarentaise jusqu'à Bourg saint Maurice, puis direction Moutiers puisque le col de l'Iseran était annoncé fermé, on a (re)découvert le col de la Madeleine avec un début difficile en direction de Celliers.

La 3éme étape :c'est de nouveau un départ sous la pluie de Celliers pour finir l'ascension de la Madeleine qui reste un magnifique col Alpin, longue descente sur la vallée de la Maurienne pour ensuite remonter vers St Jean et St Michel de Maurienne, pas de variante pour certains par le col du Glandon, et affronter le Télégraphe sous un soleil en partie retrouvé et ce terrible Galibier sous la pluie qui est de retour et la neige et le brouillard sur les derniers KM pour les derniers passages.

Conditions extrémes au sommet du Galibier avec ce dernier km trop dur, mais ils ont tous basculé vers le Lautaret, on annonçait le retour du soleil dans la vallée, mais il n'en a rien été et la pluie a redoublée de violence jusqu'à Serre Chevalier.

QUELLE ETAPE !!!

Les cyclos arrivés grelottant à l'entrée du centre UCPA de La Salle les Alpes qui nous accueillait pour l'étape, et une nouvelle fois l'accueil du personnel du centre et du directeur de l'office de tourisme de Serre Chevalier ont su redonner le moral à la petite troupe.

De plus le grand beau temps est annoncé pour les 3 prochaînes étapes et cela ne sera que du bonheur...

La 4éme étape avec un départ sous la brume,fut une étape splendide ou la brume trés vite dissipée laissa la place à un ciel bleu tant désiré, trés vite ce fut la grimpée de l'Izoard et sa descente par la fameuse case déserte, une longue et fabuleuse descente de l'avis de tous, sur Brunissard puis l'entrée au coeur du massif du Queyras jusqu'à Guillestre, petit ravito avant de rattaquer les premiéres pentes difficiles du col de Vars, beaucoup de pression pour nos cyclos qui doivent passer impérativement le sommet du col de Vars avant 12h30 à cause des travaux du coté de St Paul sur Ubaye au bas de la descente, tout le monde est dans les temps et le moral est au beau fixe, les voilà tous au pied de la Bonette, certains préférent grimper le col du Restefond dans la foulée de Vars, d'autres préférent attendre sagement le lendemain, en tout cas d'une façon ou d'une autre, presque tous ont fait la variante sdu col du Restefond puis de la cime de la Bonette sur la route la plus haute de France qui culmine à 2802m d'altitude.

Tout le monde se reposedans un lieu remarquable de par sa position et son calme au gîte des Buissons, et de plus la nourriture s'améliore, nous reviendrons dans ce gîte fort bien situé.

Séance collective d'assouplissement sur le pelouse" des buissons" proposée par nos 2 kinés.

Aprés une bonne nuit de récupération ça repart au petit matin pour la 5éme étape avec le col de la Bonette pour ceux qui ne l'ont pas encore fait et un peu plus tard pour les autres qui prennent la directionde la Cayolle que beaucoup considérent comme le plus beau col de cette somptueuse route des grandes Alpes, c'est vrai que la route est belle et escarpée et que les voitures y sont rares, gardons précieusement ce col aux vélos, nous y sommes si bien. Petit ravito en haut du col avant de basculer sur la longue vallée qui nous conduit à Entraunes puis à Guillaumes au pied de la montée de Valberg, les cyclos ont le choix entre les 2 montées, l'une plus étroite, ombragée et un peu mons raide au début, celle qui monte par Péone, l'autre , la route des grandes Alpes, plus pentue et en même temps plus rapide, les 2 se retrouvent à Valberg ou l'Office de Tourisme nous offre une petite collation avant de descendre sur Beuil, et oui on ne trouve ni gîte ni hôtel abordable sur Valberg, c'est bien dommage pour une station accueillante.

Repos agréable à l'hôtel Bellevue et c'est le départ de la 6éme et derniére étape avec ses 125 km pour arriver à la mer, une étape apothéose qui s'avéra difficile avec ses 4 cols dont les 20 km du col St Martin et le fameux col du Turini avec le regroupement de tous les cyclos à Bolléne en Vésubie, pour rouler tous ensemble sur le premier kilométre neutralisé et ensuite allure libre sur les 11km suivants de ce redoutable col, les premiers ont mis à peine plus de 50 minutes pour gravir ces 900m de dénivelé, quelle allure et quelle belle montée de toute l'équipe chacun à son allure mais tous motivés pour ce dernier col difficile, une longue descente commence, petite remontée de 7 km avec le col de Castillon et ultime descente sur Menton ou nous avons tous rendez vous devant le palais de l' Europe ou nous attendent impatiemment Michèle Bleed et son équipe d'accueil pour nous faire déguster les spécialitées locales, le cyclo club de Menton est également présent et chacun y va de sa petite histoire et surtout de ses meilleurs ou pires moments immortalisés sur cette route des grandes Alpes.

En tout cas une chose est certaine, il fait trés chaud à Menton le 20 juin 2008, et le soleil brille.

Biagnade pour certains, visites pour d'autres, une derniére nuit à Menton et c'est la longue remontée sur Thonon les Bains en passant par Vienne. mais cette fois ci en fourgon.

Cette 3éme cyclo aura peut être davantage marqué les esprits à cause de ces 3 premiéres étapes froides et pluvieuses, mais le soleil retrouvé a redonné ce moral dont on a tant besoin surtout dans l'éffort.

Le rendez vous est pris pour 2009 avec certainement un changement de sens : MENTON-THONON LES BAINS et peut être aussi une participation plus active des cycllos sur l'itinéraire souhaité et la possibilité de faire quelques variantes.

Philippe Delachenal, organisateur

 

Je vous présente les photos prises par notre SUPER KINE MATTHIEU

Il suffit de cliquer sur la ligne en-dessous.

Photo de Matthieu Cambier prises lors de la Cyclo de la Grande Traversée des Alpes

 

Voici un résumé de la course fait par Jacques Nordest.

Voici plusieurs témoignages de participants suite à la course.

 

 

à suivre

 

vous aurez d'ici ce week end le compte rendu de Jacques NORDEST qui a participé au 3 premiéres cyclos de la route des grandes Alpes.

Si la cyclo 2009 se refait, elle se fera certainement dans le sens Menton-Thonon.

Vous pourrez voir sur ce site dans les prochains jours les photos prises par moi même.

Vous aurez aussi la possibilité de lire plusieurs témoignages de participants à l'édition 2008

Voici la liste des inscrits pour La Cyclo de la Grande Traversée des Alpes 2008

en 6 étapes.

725km pour 17500m de D+.

le 15/06/2008;1ére étape:THONON LES BAINS-N.D de BELLECOMBE

117KM POUR 2700M +

Le 16/06/08:2éme étape: N.D de Bellecombe-VAL D'ISERE: 100km pour 2800M +

Le 17/06/08: 3éme étape: Val D'Isère-SERRE CHEVALIER: 150km pour 3230M +

Le 18/06/08: 4éme étape: Serre Chevalier-JAUSIERS: 100 km pour 2500M +

Le 19/06/07: 5éme étape: Jausiers-Cime de la Bonette-Jausiers- col de Cayolle-col de la Couillole: 150km pour 2500M +

Le 20/06/08: 6éme étape: Col de la Couillole-Menton: 100km pour 2500M +

FIN DE LA 3éme CYCLO DE LA ROUTE DES GRANDES ALPES AVEC REPAS FESTIF PUIS NUIT A MENTON

Retour a Lyon et Thonon les Bains le samedi 21 juin, possibilité pour ceux qui le désirent de rentrer à Vélo par un itinéraire Alpin différent, actuellement à l'étude

 


 

 

TEMOIGNAGE SUR LA ROUTE DES GRANDES ALPES 2007

Le 25 juin 2007

Après quelques jours de récupération, les images, les odeurs, les bruits spécifiques de la haute montagne sont encore présents.

Quels souvenirs !

Il faut dire que toutes les conditions étaient réunies pour qu'il en soit ainsi :

- un temps merveilleux toute la semaine

- une organisation au top

- des cyclistes de divers horizons dont le seul but est de bien se faire plaisir

- un staff compétent et disponible à tout moment

- un accueil « très chaleureux et réconfortant » chaque jour par les offices du tourisme des villes étapes.

Il faudrait avoir une tête de bois pour ne pas apprécier une semaine de vélo dans de telles conditions.

Bien sûr, la traversée des Alpes se mérite...

Il faut une bonne condition physique, un certain nombre de kilomètres au compteur, choisir les bons développements et surtout avoir le MENTAL.

Mais entendons nous bien, elle est à la portée de toutes celles et de tous ceux qui roulent régulièrement et qui pratiquent le cyclisme en montagne de temps en temps. C'est bien connu, la plupart des cyclistes se fixe des objectifs, des défis. La grande Route des Alpes est sûrement parmi les plus beaux challenges à réaliser.

Bien sûr, il est toujours possible de se lancer en solo, mais rien ne remplace l'ambiance, le phénomène de groupe et le soutien logistique dont nous avons bénéficié toute la semaine.

Je suis de ceux qui apprécient le confort qu'apporte une telle organisation : savoir que nous n'avons aucun souci d'hébergement, de restauration, de repérage des circuits ; savoir qu'un mécano est à notre disposition ; qu'un docteur est à tout moment disponible ; qu'un kiné saura nous « réparer » et nous donner les bons conseils ; savoir qu'il y a toujours un véhicule derrière nous constitue des conditions matérielles et une tranquillité d'esprit bien agréable.

Une semaine à se frotter aux grands cols mythiques des Alpes est aussi une excellent moyen pour oublier les soucis quotidiens, la vie trépidante, les objectifs, les rendez-vous...

C'est une semaine de bonheur, une semaine où l'on part apprécier la nature dans toute sa grandeur et peut-être trouver ou retrouver, en tout cas réfléchir à la modeste dimension de l'Homme dans son univers...

La Route des Grandes Alpes est belle, c'est un vrai bain de jouvence. C'est pour tout cela que je pense déjà à l'an prochain.

Alors je signe et j'y reviens.

Guy Bourdonnais

Président de A.C Octeville